«

»

Imprimer ceci Article

Irak: La militante Aya Al Lamie enlevée et torturée

1er octobre 2011

La militante de l’Organisation pour la liberté des femmes en Irak (OWFI) Aya Al Lamie, âgée de 20 ans, a été enlevée place Tahrir et torturée.

Bien que le nombre de manifestants ait diminué dans les manifestations de la place Tahrir, Aya Al Lamie a insisté pour rejoindre les cortèges chaque vendredi des derniers mois. Elle a insisté pour que l’on puisse mettre un visage de femme sur les manifestations de la place Tahrir et a collaboré avec tous les groupes organisés sur la place.

Le vendredi 30 septembre 2011, vers la fin de la manifestation, un groupe d’hommes de la sécurité habillés en civil l’ont entourée, prise et jetée dans le coffre d’une voiture qu’ils avaient garé près de la place, dans ce qui ressemble à un enlèvement par la mafia sectaire, sous les yeux de la police et l’armée, ce qui est devenu une pratique courante ces derniers mois place Tahrir.

Aya, âgée de 20 ans, s’est retrouvée dans une installation de sécurité à Jadiriyah-Bagdad où elle a été battue par plusieurs tortionnaires à l’aide de bâtons et a eu le dos et les bras fouettés par des câbles.

Elle a été libérée à 17h00 après s’être entendu dire : « C’est un premier avertissement »

Les voyous de Maliki prouvent à nouveau qu’ils sont les ennemis des femmes. Ils persistent dans l’instauration d’un régime despotique en Irak avec la bénédiction des forces d’occupation.

S’il n’y avait pas eu l’occupation, les gens d’Irak aurait évincé Saddam à travers les luttes de la place Tahrir. Néanmoins, les troupes américaines valident et protègent les nouveaux Saddamistes de la soi-disante démocratie qui répriment toute dissidence par les arrestations et la torture.

Le gouvernement américain et CNN bénissent les soulèvements de Libye et de Syrie, tout en ignorant les luttes irakiennes, ayant dit au monde entier que nous prospérerions dans leur démocratie. Les images de 100 000 insurgés irakiens le 25 février dernier font toujours écho dans nos esprits. Des jeunes comme Aya mènent ces manifestations, et peuvent encore amener un soulèvement final et l’éviction d’un gouvernement corrompu et oppressif et d’une occupation interminable.

 

Yanar Mohammed

présidente de l’OWFI, 30-9-2011

Lien Permanent pour cet article : http://www.owfi.info/FR/article/irak-la-militante-aya-al-lamie-enlevee-et-torturee/

 

Organisation pour la liberté des femmes en Irak (OWFI)
owfi.info 2014 © All rights reserved